May 19, 2022 Last Updated 8:52 PM, Apr 1, 2019
Published in 2021
Read 75 times
Rate this item
(0 votes)

Les pygmées sont un groupe ethnique généralement connu pour vivre dans la forêt équatoriale d’Afrique. Ils ont un fort sens de vie communautaire, caractérisé par un style de vie selon la nature, unique. Leur environnement naturel leur fournit tout ce dont ils ont besoin pour vivre. En générale, ils sont facilement identifiables par leur physionomie unique et de basse taille qui les différencient de nombreuses autres tribus ou clans. Ils parlent une langue commune connue sous le nom de "Bakar".

L’enseignement académique ne fait pas partie de leur tradition : étant donné les structures dont ils disposent et les grandes distances. Pour ces raisons, beaucoup d’entre eux ne fréquentent pas l’école, mais ont plutôt une éducation informelle et orale. Ils ont une manière naturelle symphonique et mélodieuse de chanter, ils utilisent leurs voix de manière excellente. La plupart de leurs chansons parlent de leurs traditions et de leur histoire.

Les Pygmées sont entourés par les "Bantous" (un nom qui fait référence aux personnes vivant en Afrique centrale, orientale et méridionale) avec lesquels ils sont le plus souvent confrontés dans de nombreuses régions et dans de nombreux aspects. Le défi de l’intégration et du respect mutuel des cultures laisse encore beaucoup à désirer. La solution réelle et durable reste celle de l’éducation.

Chaque culture a besoin d’être éduquée et évangélisée pour que la coexistence la plus humaine et la plus digne puisse caractériser le rapport entre les pygmées et les "bantous". Toutefois, beaucoup a déjà été fait dans ce domaine et beaucoup reste à faire, les défis étant encore ouverts. Dans la région du SANGHA, précisément à Sembe, nous avons les deux groupes qui vivent dans la communauté, mais avec beaucoup de défis qui restent à affronter.

C’est pourquoi, pastoralement, l’Eglise locale mène des initiatives qui peuvent aider à créer une conscience de l’Amour de Dieu pour l’humanité et pour chaque être humain, indépendamment de son origine, de sa race ou de sa nation. C’est dans cette lumière d’encouragement à porter l’amour de Dieu à l’humanité que le diocèse d’OUESSO a organisé un concert musical entre les pygmées des différentes localités, qui devaient converger à PEKE, autour de leur évêque, prêtres et religieux et à toute la population pour chanter les louanges à Dieu tout-puissant qui est le père de tous.

Une fois reçu l’invitation de l’Evêque, nous, Sœurs Franciscaines Missionnaires du Sacré-Cœur qui sommes à Sembe depuis 1995, avons immédiatement invité les jeunes de notre École, Saint Kizito de LIPOUA et ceux du quartier. Nous avons rassemblé 21 filles et garçons et aussitôt nous avons commencé à répéter les chants. Tous les membres de notre communauté religieuse, dans les différents domaines de travail, ont participé et encouragé. Les enfants ont souvent été accompagnés jusqu’à leurs maisons, en voiture, pour rassurer les parents que leurs enfants étaient effectivement avec nous. Très souvent, Anita PUNCINI, une volontaire Suisse qui vit avec nous depuis de nombreuses années, faisait ce service.

Après trois semaines de répétition des chants dans lesquels nous nous sommes réjouis des voix merveilleuses et les expressions joyeuses des filles et des garçons, nous nous sommes senties si bien et reconnaissantes envers Dieu qui nous a utilisées comme instruments pour transmettre son amour et sa joie à ses enfants, les pygmées. Il est temps de partir pour PEKE, nous serons accompagnés de : Mme Esther infirmière de notre hôpital, Mme Nadia et Monsieur Jean Ndamo tous les deux enseignants de nos écoles à EGNABI et LIPOUA, membres de la chorale paroissiale et le Dr. Buka, médecin dans notre hôpital. Les sœurs ne pouvaient certainement pas manquer : Sœur Lucie Supérieure de la Communauté, sœur Ritapia Directrice de l’Hôpital et Sœur Blessing Responsable de nos écoles.

La nouvelle chorale a pris le nom de : CHORALE SAINT KISITO de LIPOUA - SEMBE. Le choix du nom est dû au fait que le Saint est un jeune africain d’Ouganda qui est mort à cause de sa foi en Dieu et qui est aujourd’hui un modèle de foi pour les jeunes africains.

Le samedi 13 novembre 2021, nous sommes partis pour PEKE en deux minibus. On sentait que l’émotion remplissait de joie chaque personne. Nous sommes arrivés à PEKE à midi. Comme c’était la première sortie et la première fois que les enfants atteignaient la ville d’Ouesso, la capitale de leur région SANGHA, nous avons décidé de faire un tour en ville pour découvrir quelques lieux importants. Ils étaient si émus que certains d’entre eux ne finissaient pas de remercier les soeurs pour tout ce qu’elles font pour eux.

Le concert musical a commencé à 19 heures, participaient six chorales provenant de différentes zones pastorales de PEKE et d’autres paroisses comme : Peke, Palmeraires, village de Paris, Zoulabouth, Biessi, Lipoua de Sembe. Les chorales ont fait leur présentation en présence de l’Evêque du Diocèse d’Ouesso, Mgr. Yves MONOT, de l’Evêque du Diocèse d’Imfondo Mons. Daniel NZIKA, des prêtres et des religieux de diverses congrégations et de tous les fidèles.

Notre joie profonde ne se base pas seulement sur le fait que nos enfants ont chanté mieux que tous, mais sur l’expression de joie et de liberté que nous avons pu saisir sur les visages de tous les Pygmées réunis pour le concert. Certainement à travers cette expérience, ils ont pu faire l’expérience de l’amour de Dieu envers chaque homme et aussi renforcer leur appartenance à la société dans laquelle nous voulons vivre en tant qu’enfants de Dieu. Le lendemain, nous avons participé à la célébration eucharistique dans la nouvelle église de PEKE et ensuite nous avons entrepris le retour à Sembe.

Cette expérience a été unique et restera, comme un moment inoubliable pour nous, sœurs, parce que Dieu nous a permis de partager avec tous les autres Pygmées de la Région la certitude d’être frères en Jésus. Nous remercions le Tout-Puissant pour son amour sans limites. Le mandat évangélique résonne chaque jour dans nos cœurs : "Allez donc, de toutes les nations faites des disciples..." (Mt 28,19a).

Sœur Blessing Lukong


 

Last modified on lundi, 20 décembre 2021 10:51

Leave a comment

Assicurati di compilare tutti i campi obbligatori (*).