Cookie Consent by Popupsmart Website REVIVRE LA RENCONTRE : DÎNER FRATERNEL
Jan 28, 2023 Last Updated 4:17 PM, Nov 21, 2022

REVIVRE LA RENCONTRE : DÎNER FRATERNEL

Published in 2022
Read 29 times
Rate this item
(0 votes)

Oui, se réunir pour partager le dernier repas de la journée, qui se fait au coucher du soleil ou le soir, est vraiment LA RENCONTRE.

Depuis les temps anciens, le dîner autour de la table a servi de point de rencontre pour les célébrations des affaires les plus importantes, joyeuses ou tristes, des familles et de la société. Du point de vue de la foi, le repas fraternel rappelle le repas que les premiers chrétiens réalisaient pour commémorer le repas du Seigneur qui exprime et approfondit la convivialité fraternelle.

Le thème d’aujourd’hui est le dîner, dîner qui a une particularité, il est FRATERNEL, qui remonte au Plan de Dieu, "il n’est pas bon que l’homme soit seul" (Gen 2, 18). Cette activité fait partie de la culture du collège Arriarán Barros, X Région du sud du Chili, dirigé par la Congrégation des Sœurs Franciscaines Missionnaires du Sacré-Cœur, interrompue pendant deux ans par la pandémie du covid. Cette année 2022, nous revivons, grâce à Dieu et à l’amélioration des conditions sanitaires ! La seule annonce de la réalisation du « Dîner Fraternel » est une belle nouvelle, organiser et redonner vie, pleine de joie et d’enthousiasme  pour tous les acteurs.

Le fait de manger en famille, en communauté, nourrit le sentiment d’appartenance, crée le sentiment de sécurité, favorise la solidarité et la coopération entre les membres pour que chacun apporte à la mesure de ses capacités pour la nourriture : organisée et financée par le centre des parents et des mandataires de l’école; par les parents, les mandataires et les étudiants des deuxièmes années moyennes, par les directives des cours de 5 po de base à 4 po de moyen qui, avec leurs professeurs chefs, motivent et invitent les membres des cours choisis, pour être les convives. En assumant chaque membre de la communauté éducative la mission qui lui est propre, la communauté religieuse transmet et veille à ce que ce soit l’esprit du Seigneur et de l’Evangile et donc de saint François  soit présent.

Vu comme ça, ce dîner fraternel devient un privilège, annonce, travail, service, école, à la fois des étudiants, des mandataires et des professeurs du second niveau moyen, qui planifient et gèrent le dîner. Ils travaillent dans la décoration (transformant un gymnase en "cénacle"), menu, animation de l’événement et service aux frères, s’efforçant d’assumer les tâches et les attitudes d’un gentil «  Garzón », tâche de chacun des étudiants du niveau. 

Le partage commence par la bénédiction de la table, coutume très ancienne chez les chrétiens, qui remonte à notre Seigneur non seulement dans la dernière Cène. Cette action de grâce et cette simple demande rappelle que tous les biens viennent de Dieu et sont pour tous, des biens qui ravivent et nourrissent, et qui encouragent à faire que personne ne manque.

Dans le repas fraternel, on partage les dons : belles paroles de la directrice de l’école et de la présidente du centre général des parents ; musique céleste et harmonieuse, exécutée par un enseignant et par de jeunes étudiants ; accueil chaleureux des participants à l’éducation qui ont l’occasion de partager avec le reste de la communauté éducative dans une atmosphère de fête. Les mots prononcés, les conversations recréées, les sourires et les applaudissements qui réjouissent les rencontres, sont accompagnés d’un signe : les étudiants offrent aux participants une belle bouteille d’huile d’olive symbolisant la grâce divine, qui est paix, gloire, pureté et abondance.

À notre époque, marquée par tant de fermetures et de murs, où les contextes sociaux dressent des obstacles au partage fraternel, le dîner se transforme en école qui enseigne à partager les biens de la vie et à être heureux de pouvoir le faire ; il accroît la connexion mutuelle, interaction, rapprochement et coexistence qui font place à la confiance et, en définitive, à la pratique des vertus, des valeurs humaines et chrétiennes qui se transmettent par l’exemple. La pandémie, à sa manière, laisse un grand enseignement, la puissante valeur de se rencontrer et de célébrer la vie et d’être ensemble.


 

Last modified on mardi, 29 novembre 2022 15:02

Leave a comment

Assicurati di compilare tutti i campi obbligatori (*).

* He leído y acepto laPolítica de privacidad.

Articles les plus lus

« Duronia : bicentenaire du Père Grégoire, un moment fort de provocation à vivre avec plus d’intensité la préciosité de notre vie consacrée »

« Duronia : bicentenaire du Père …

16 Jan 2023 DE GROTTE DI CASTRO AU MONDE

Vous serez mes témoins

Vous serez mes témoins

31 Déc 2022 2022

Quel est ton rêve ?

Quel est ton rêve ?

31 Déc 2022 DE GROTTE DI CASTRO AU MONDE